daine


daine

daine [ dɛn ] n. f.
• 1387; de daim
Rare Femelle du daim.

daine nom féminin Daim femelle. ● daine ou daisne nom masculin Dans une mine, banc de terrain situé au-dessous de la veine exploitée. Partie inférieure d'une galerie de mine. ● daine ou daisne (synonymes) nom masculin Partie inférieure d'une galerie de mine.
Synonymes :

daim, daine
n.
d1./d Petit cervidé d'Europe. Le daim brame, pousse son cri.
d2./d Cuir de daim.
Par ext. Envers du cuir de veau ayant l'apparence du cuir de daim.

⇒DAIM, subst. masc.; DAINE, subst. fém.
A.— Mammifère ruminant ongulé, plus petit que le cerf, à robe tachetée de blanc et andouillers supérieurs aplatis et palmés. Daim effarouché, épouvanté, timide; chasser le daim; parc aux daims. Bondir en cerf ou en daim léger (DUPUIS, Orig. cultes, 1796, p. 74). Plus prompte que le daim ou la biche craintive (BAOUR-LORMIAN, Ossian, 1827, p. 191). Une belle espèce également éteinte, le « mégacéros », ou grand cerf aux bois énormes, aplatis comme ceux des daims (BOULE, Conf. géol., 1907, p. 191). À la différence du cerf, le daim se tient immobile à l'intérieur d'une aire d'où il appelle les daines (Ch. Hettier de Boislambert ds DUCHARTRE 1973) :
1. À condition de rester immobile, on finit par voir des daims et des cerfs qui s'approchent timidement, par petits groupes, entre des chênes vénérables.
GREEN, Journal, 1937, p. 111.
P. méton. Chair de cet animal. À défaut de viande de boucherie, son estomac se fût fort accommodé des quartiers de sanglier ou de daim (...) dont les Japonais se nourrissent (VERNE, Tour monde, 1873, p. 127). J'avais alors des viandes précieuses et délicates (...) et venaisons de toute espèce : cerfs, daims, lapins, sangliers (FARAL, Vie temps St Louis, 1942, p. 167).
B.— PEAUSS., CHAUSSURE
1. Peau de daim. Peau de cet animal. Peau de daim naturelle, mégissée. Il arrive (...) aussi qu'un tanneur éprouve entre ses paumes une peau de daim pour en apprécier la souplesse (BERNANOS, Dialog. Carm., 1848, p. 1601).
2. Peau de daim ou daim. [P. ell. du déterminé du syntagme ou p. méton. de A] Cuir ou peausserie obtenus par le tannage de cette peau. Chaussures, sandales, culotte, habits, veste, gants, mitaines de daim. Devant le canapé d'où les minces souliers de daim gris pendaient de haut (MALÈGUE, Augustin, t. 2, 1933, p. 63). Les Indiens des Prairies (...) conservaient leurs accessoires pour fumer et divers petits objets dans des sacoches en peau de daim souple (LOWIE, Anthropol. cult., 1936, p. 138).
Rem. Dans le commerce, daim désigne gén., p. ext., des cuirs et des peausseries velours d'aspect comparable à celui du daim, mais provenant d'autres peaux que celle du daim, spéc. du veau retourné.
C.— P. anal. et au fig. [Pour désigner une pers. du sexe masc.]
1. Fam., vx. Homme élégant, vaniteux et crédule, recherchant la société des demi-mondaines. Ce jeune daim (...) a besoin de manger un peu de vache enragée, avant de faire la chasse aux biches (AVENEL, Calicots, 1866, p. 133) :
2. Sales demi-messieurs, qui vous pincez si on ne dit pas pardon en passant devant vous, ou si on oublie de choquer le verre avant boire, vous êtes aussi dégoûtants que les daims dans les cotillons.
MONTHERLANT, Le Songe, 1922, p. 82.
2. Pop. Personne stupide, sotte, du beau monde. Quand il a fait son plébiscite, j'ai voté pour, comme un daim (La Petite Lune, 1878-79, n° 13, p. 2). C'est un vieux daim qui n'a jamais rien découvert, mais qui voudrait piller les autres (GIDE, Nouv. Nourr., 1935, p. 265). Directeur, vous êtes un daim (AYMÉ, Mouche, 1957, p. 234).
Vx. Daim huppé. Homme riche, bon à être volé (cf. pigeon). C'est des daims huppés, tes parents (SUE, Myst. Paris, t. 1, 1842-43, p. 113).
Prononc. et Orth. :[]. Même prononc. pour essaim, étain, faim. Admis ds Ac. 1694-1932. FÉR. Crit. t. 1 1787 rappelle : ,,Rollin écrit dain avec une n : cette orthographe est aussi dans les Lettres Édifiantes. Le féminin daine semble autoriser cette manière d'écrire le masculin, mais l'usage y est contraire.`` Daine est admis ds Ac. 1798-1932. L'ensemble des dict. gén. dont Ac. indiquent la var. utilisée par les chasseurs, dine. D'apr. ROB., cette var. est plus actuelle que daine, qu'on peut encore rencontrer écrit dène (cf. QUILLET 1965). Étymol. et Hist. Ca 1170 dain (CHR. DE TROYES, Erec, 3937 ds T.-L.); 1320-50 deyme (N. BOZON, Contes moralisés, 149, ibid.). Daim du b. lat. damus, class. dama; daine fém. de daim. Fréq. abs. littér. Daim : 197. Daine : 1. Bbg. GOTTSCH. Redens. 1930, pp. 42-43.

daine [dɛn] ou dine [din] n. f.
ÉTYM. V. 1320, deyme; de daim.
Vén. Femelle du daim.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • dainė — dainė̃ sf. (4) Skd, dainė (1) Kv žr. daina 1: Čia senovės dainė̃ Žr. I Birutės dainė̃ yra dainiuojama Plt. Kiek aš išmokau tokių dainių̃! KlvrŽ. Išdainiavau šimtą dainių Krtn. Piktas daines dainiavai AA. Kalbos ir dainės buvo viežlybos Sz. Dainė… …   Dictionary of the Lithuanian Language

  • daine — DAINE. s. f. Femelle du daim. Les Chasseurs prononcent Dine …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • daine — /dān/ (Shakespeare) same as ↑deign …   Useful english dictionary

  • Daine — Daim Daim …   Wikipédia en Français

  • daine — demi·mon·daine; mon·daine; …   English syllables

  • daine — bedaine bourdaine calembredaine daine demi mondaine dondaine fredaine mondaine soudaine …   Dictionnaire des rimes

  • DAINE — s. f. La femelle du daim. Les chasseurs prononcent Dine …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • DAINE — n. f. Femelle du daim …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • daine — (dè n ) s. f. La femelle d un daim.    Les chasseurs disent dine. ÉTYMOLOGIE    Daim …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Daine — This rather unusual surname is of early medieval English origin, and is from a nickname for a worthy and honourable citizen, probably an Alderman or Burgess of the town. The name is derived from the Middle English (1200 1500) d(e)igne, deyn(e),… …   Surnames reference